Atelier Nichoirs à Insectes

Dimanche, le groupe sensibilisation de WOK a eu le grand plaisir de voir arriver plus de vingt cinq enfants et de vingt adultes pour découvrir la vie de nos abeilles sauvages en Belgique et leur fabriquer des nichoirs et hôtels à insectes. Le groupe lien-enfants nous avait préparés un super goûter festif qui a réjoui petits et grands.

Monique nous a d’abord parlé, avec l’appui d’un diaporama, des 380 espèces différentes d’abeilles sauvages qui vivent en solitaire pour la plupart, faisant leur nid dans le sol, dans des cavités préexistantes ou dans des tiges creuses. Elle nous a expliqué combien elles sont indispensables pour la pollinisation de tous nos arbres fruitiers, mais aussi de 70% de nos potagers et de 80% de nos plantes à fleurs. Pourtant 50% d’entre elles sont menacées d’extinction et déjà la moitié des bourdons ont disparus depuis le début du vingtième siècle. La cause en est l’activité humaine qui détruit leurs habitats et leur nourriture en intensifiant les cultures agricoles, en utilisant des pesticides et des engrais chimiques et en détruisant les forêts. 

Ensuite, petits et grands, nous nous sommes mis ensemble pour construire des nichoirs pour aider  les insectes à trouver refuge dans nos jardins. Dans des caisses de bois, nous avons assemblés des morceaux de bois troués en leur centre (fortitias, surreau) de différentes épaisseurs, des bouts de bambous, des pommes de pin, de la paille et nous avons foré des longs trous de 10 cm dans des morceaux de bûches pour que chaque espèce trouve un gîte à son goût.

Le Verger des Enfants

Un peu d’histoire … et de l’avenir

Le Verger des Enfants est né en 1995.
Un habitant de Wezembeek-Oppem passionné de nature a eu l’idée géniale de créer, sur un terrain communal, un verger  avec des variétés d’arbres fruitiers un peu oubliées.

Le Verger des Enfants s’étend sur 23 ares, est ouvert aux enfants des écoles de Wezembeek- Oppem et même du centre de Bruxelles.
C’est un petit paradis pour découvrir Dame Nature.
Observer, comprendre, apprendre de la nature et par la nature, éveiller la conscience écologique, se retrousser les manches et profiter d’un espace de quiétude……

On y trouve des pommiers, des cerisiers, des noyers, des pruniers…
Il y a quelques arbustes comme des groseilliers ou des framboisiers…
Des apiculteurs y ont installé des ruches pour favoriser la pollinisation.
Des moutons d’élevage y sont accueillis de mai à octobre pour aider à tondre l’herbe.

Ce verger est situé au Warandeberg, juste derrière la maison des jeunes « Merlijn ».

A partir du mois de mars, tous les deuxièmes samedis du mois, des ateliers y seront proposés entre 14h et 17h. Une occasion rêvée de découvrir cet écrin de verdure. Bienvenue à tous, seul, en famille ou entre amis! Pas d’inscription demandée. Evénement gratuit. Voici les thèmes

  • 9/03: Initiation aux chants des oiseaux (enfants)
  • 13/04: Atelier Pleine Conscience Parents-Enfants 
  • 11/05: Quand la nature récupère (enfants)
  • 8/06:  Découverte des abeilles
  • 13/07: Selon l’inspiration du moment
  • 10/08: Selon l’inspiration du moment
  • 14/09: Consommation de viande (ado, adules)
  • 12/10: Les arbustes de la haie + dégustation de pommes

Projection « Qu’est-ce qu’on attend? »

C’est une salle bien remplie qui a accueilli la projection du film documentaire de Marie-Monique Robin « Qu’est-ce qu’on attend » le vendredi 25 février au Centre Culturel De Kam.

Un succès bien mérité pour la poignée de WoK-Transitioneurs qui ont organisé l’évènement (selon estimation plus de 140 spectateurs) mais aussi et surtout pour les 4 bénévoles-traducteurs dont le travail de qualité a permis cette toute première projection avec sous-titres en néerlandais, en avant-première mondiale ! Le travail réalisé permettra la diffusion prochaine de ce documentaire dans d’autres communes du Rand et plus loin en Flandre via Transitie Vlaanderen (qui a déjà manifesté son intérêt), ce qui ravit les producteurs et distributeurs du film.

La petite équipe informelle qui a été constituée a parfaitement géré les nombreux aspects, parfois insoupçonnés ou sous-estimés, d’une projection publique dans une « vraie » salle de spectacle : collaboration avec la société productrice du film et son distributeur belge, contacts avec le GC De Kam, publicité multilingue par affichage et via les réseaux sociaux, réalisation technique du sous-titrage, gestion des réservations avec prépaiement, etc. Le tout dans une bonne ambiance faite de beaucoup de bonne volonté et de bienveillance.

Le public, enthousiaste, a chaleureusement applaudi le mot d’accueil « surprise » que Rob Hopkins nous avait fait parvenir, la présentation de la genèse du film par la réalisatrice et finalement le documentaire.

Après la projection, à défaut d’un véritable débat, c’est une série d’échanges autour d’une bonne kambier qui a clôturé cette belle soirée : comment transposer certaines des initiatives vues dans le film à nos communes moins rurales que Ungersheim ? Comment faire pour que tous les acteurs potentiellement concernés soient partie prenante ? Etc.

Une expérience réussie « à refaire », comme on dit.

Revoir le trailer

 

Symptoma.es

 

 

1ère donnerie de vêtement

C’était donc la 1ère donnerie organisée dans le cadre de WoK en transition, ce 19 et 20 janvier dernier à la Placette.

Ce fût un grand succès ! Plus de mille pièces déposées le samedi soir, une équipe efficace a tout trié et installé jusque tard dans la soirée. Le dimanche, des dizaines de personnes sont passées pour chiner et faire « leur shopping ». Plus de la moitié des vêtements déposés a trouvé un nouveau propriétaire. Le tout dans une ambiance décontractée et conviviale…

Merci à toutes les personnes qui sont venues déposer leurs vêtements en bon état et qui ont fait le bonheur d’autres personnes ! Les habits étaient de bonne qualité, propres et en bon état. ​Les vêtements restants ont été redistribués au magasin de seconde main Wezembeek-Oppem (Winkeltje : Avenue Ter Meeren, 1) ainsi qu’aux migrants.​ ​

Seriez-vous intéressés par une prochaine donnerie de vêtements pour enfants? Faites-le nous savoir !

L’équipe consommation

Lancement sous-groupe Enfants

Vu le peu de temps qu’il nous reste pour réussir la transition écologique, l’éducation des adultes est primordiale car nous devons dès à présent montrer l’exemple, modifier nos comportements et faire preuve de cohérence dans notre mode de vie. Cependant l’éducation des enfants à l’environnement et au développement durable est une des conditions pour réaliser la transition écologique et changer de modèle. C’est en diffusant auprès des plus jeunes des connaissances et des valeurs en faveur de l’environnement qu’un changement individuel et collectif pourra s’inscrire durablement.

Dans ce but, le sous-groupe enfant souhaite mettre en place une démarche active et participative visant à faire dialoguer et réfléchir ensemble des enfants sur des sujets en rapport avec la transition et leur vie, leur quotidien et leur avenir.

Nous voulons donner accès aux enfants à l’information par la découverte et la pratique et sensibiliser la tranche d’âge des 6-12 ans (d’abord) à la transition et au développement durable par une approche ludique, scientifique et adaptée lors d’activités collectives, de défis familiaux ou grâce à des outils destinés aux écoles et aux groupes extrascolaires.

Nous désirons mettre en place des passerelles entre le monde de l’enseignement, de la recherche, notre commune, ses enfants et les initiatives prises par les enfants d’ailleurs (sud).

Près de 3.000 outils de sensibilisation à l’environnement existent déjà en FWB. Pourtant, les enfants y ont peu accès. Le groupe fera aussi l’inventaire des dispositifs existants pour les proposer aux écoles de notre commune.

Le groupe agira sur plusieurs thématiques :

LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES, en lien avec les activités humaines et leurs impacts sur la vie, sur la planète.

LA BIODIVERSITÉ, ses rapports à l’agriculture et à l’alimentation humaine et animale et l’impact des changements climatiques sur sa richesse.

L’EAU, sa répartition inégale sur la planète, sa pollution et la gestion inéquitable de cette ressource vitale.

L’ÉNERGIE, les différents modes d’énergie, stockage, distribution, consommation, tarissement des ressources, gestion sobre.

LES RESSOURCES NATURELLES ET LE SOL, leur répartition, notre surconsommation, leur utilisation tout au long de la vie, le développement durable.

LA SANTÉ EN LIEN AVEC NOTRE ENVIRONNEMENT, de nombreuses activités humaines dégagent dans l’air, l’eau et les sols des substances, particules ou gaz polluants et qui peuvent être dangereuses pour notre santé

Mais encore L’ALIMENTATION, LA PROPRETE PUBLIQUE, LA MOBILITE

Par quel biais ?

  • Encourager les enfants à participer aux activités de wokra déjà existants (sorties natures etc.)
  • Développer les sorties nature et de découverte
  • Emmener les enfants aux expositions existantes en lien avec le thème
  • Créer une malle pédagogique
  • Animer des ateliers périscolaires 
  • Aider à la diffusion de livres
  • Projection de film et débats sur le thème
  • Lancer mille défis – activités ou défis à mettre en œuvre à l’école ou en famille !
  • Faire des après-midis promenades, sportives, bricolages, jeux de rôle, jeux de plateau, geocatching, pour enrichir leurs connaissances et leurs savoirs

l’Affaire Climat / Klimaatzaak

Ok, on a défilé pour le Climat … et après. La réaction du gouvernement fédéral est gênante, comme en témoigne beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.

Pour aller plus loin, il y a:

l’Affaire Climat

c’est  une action en justice pour forcer les autorités belges à respecter leurs engagements climatiques. Pour l’instant, les gouvernements du pays refusent de se coordonner pour faire face au problème climatique. L’Affaire Climat asbl a décidé de saisir la Justice pour les faire bouger.

En pratique, pour encourage l’initiative, vous êtes encouragés à :

1. Diffuser à travers votre réseau cette initiative

2. Signer pour signifier votre support et adhérence au procès

3. faire des dons pour soutenir financièrement
​​
Il y a déjà près de 33000 co-demandeurs dans ce procès, c’est déjà historique. Si nous en recrutons chacun-e deux autres, nous pouvons très vite être 100.000!
​​
​​Deviens co-demandeur toi aussi : c’est facile, gratuit et sans risque aucun!
​​
lien: https://affaire-climat.be

Marche pour le climat – on y était

Parmis les 75 000 participants à la marche pour le Climat à Bruxelles, WoKra en Transition était dignement représenté. Sympa de se retrouver entre Wokra-tien, tantôt dans le métro, tantôt dans la rue. Et rassurant de voir que nous ne sommes pas les seuls à vouloir que les choses changent. Finalement, cela a quelque chose de grisant de voir cette foule unie dans un objectif commun: sauver la planète 🙂

Hormis les médias classiques, vous trouverez également des comptes rendu et photo sur claimtheclimate.be

Une autre marche est déjà prévue le 12 janvier par Rise for Climate. Infos ici

 

 

N’oublie Pas le Souper – plats à emporter

 

N’oublie Pas le Souper ce sont des plats cuisinés zéro déchet, zéro additif! Les deux chefs, Laura et Quentin, concoctent des petits plats à base de produits locaux et se lancent dans le zéro déchet.

N’oublie Pas le Souper prépare de bons plats avec des produits de saison et issus de l’agriculture biologique. Les cuisiniers partent à la rencontre de petits producteurs locaux pour dégoter les meilleurs ingrédients pour réaliser leurs recettes : waterzooi à la bière blanche, poulet Yassa, chili végétarien aux lentilles …
Les plats sont ensuite distribués via plusieurs point relais dans nos communes, comme l’épicerie zéro déchet C-Green à Kraainem.

Le but des cuistots est de proposer une alternative aux plats préparés industriels toujours un peu trop salés, un peu trop gras, souvent remplis d’additifs et… pas si bons que ça!
Avec ce projet, Laura et Quentin souhaitent ainsi contribuer à la réduction des circuits et faire redécouvrir des saveurs !

Depuis le début, N’oublie Pas le Souper tente de limiter ses déchets: Leurs mets seront donc vendus dans des bocaux consignés. Pour eux, c’est l’idéal pour la planète, et ça correspond parfaitement à leurs valeurs. Les bocaux sont pasteurisés au four à vapeur pour conserver la qualité des produits et permettent une conservation de plus de deux mois au frigo (et ce, sans additifs !).

plus d’info dans le communiqué de presse (pdf)

Plus d’infos et commandes en ligne sur: noubliepaslesouper.be

 

Fête de la Transition

Nous avons organisé la Fête de la Transition de Wezembeek & Kraainem, le dimanche 21 octobre dernier; ce fût un succès retentissant pour une première édition.
Nous avons senti que l’intérêt pour un plus grand partage de savoirs (comment faire soi-même ses produits ménagers,…), un lien plus fort à travers des ateliers autour de l’alimentation, de l’énergie, du zéro-déchet et un « meilleur » être dans nos communes, interpellent de plus en plus les habitants.
les photos de l’événement, réalisées par Nathalie Berg, sont disponibles ci-dessous: