Journée internationale de contestation de la 5G

Partout dans le monde, des citoyens se lèvent pour dénoncer cette technologie dont nous n’avons pas besoin, dont le rapport bénéfices / risques est au contraire défavorable. En effet, cette technologie pose les questions suivantes :

  • Quel coût environnemental ?
    • les ondes utilisées ont une faible portée, ce qui signifie que pour la déployer, il faut installer une antenne tous les 200m. Combien d’antennes devront ainsi être produites et installées à l’échelle mondiale, avec le coût en ressources associé ?
    • afin d’utiliser cette technologie, les gens doivent avoir un GSM compatible, et donc en racheter un : sachant qu’il faut 70kg de ressources pour construire un seul GSM, quel sera le coût écologique du remplacement des millions ou milliards de GSM à travers le monde ? Quel sera le coût énergétique du recyclage des anciens ?
  • Quel coût énergétique ?
    • la vitesse qui augmente, la multiplication des objets connectés, c’est la consommation énergétique qui augmente, à un moment où pour limiter le réchauffement climatique, nous avons au contraire besoin de contenir voir de réduire notre consommation d’énergie.
  • Quel coût sanitaire pour l’humain comme pour la faune et la flore ?
    • Il n’y a pas de consensus scientifique établi pour l’instant à ce sujet, mais de sérieux doutes. Ne devrions-nous pas attendre d’avoir plus de certitudes sur cet impact, par principe de précaution, avant de déployer cette technologie ?
  • Quel impact sécuritaire ?
    • La surveillance de masse est une chose qui fait peur. La 5G offre cette possibilité : on peut espérer qu’il y ait des gardes-fous pour éviter cette dérive, mais sans la 5G, c’est impossible, n’est-ce pas le meilleur des gardes-fous ?

 

Tout cela pour télécharger un film en 40 secondes au lieu de 5 minutes ?

 

À l’occasion de cette journée internationale de contestation, à défaut d’une manifestation physique, nous vous proposons d’imprimer l’affiche jointe et de la coller sur vos fenêtres en signe de contestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *