Nourrir les oiseaux en hiver, pourquoi, comment ?

En hiver les oiseaux ne risquent pas de mourir de froid car leur plumage est un isolant très performant, il permet de garder une température corporelle aux environs de 40° même si la température extérieure est de moins 10°.

Par contre la faim et la soif sont leurs pires ennemis. Un petit coup de pouce sera donc le bienvenu.

Attention cependant de ne jamais interrompre le nourissage durant cette période hivernale ( de décembre à mars), ce qui pourrait leur être fatal ! 

N’oublions cependant pas  que la première raison de la baisse des populations d’oiseaux, est la dégradation et la disparition de leur habitat. Alors, nourrir, c’est bien, mais un jardin bien planté de haies et d’arbustes à baies sera plus accueillant pour la faune.

Que doit-on leur donner à se mettre sous le bec ?

Une nourriture saine et variée fera l’affaire, à base de graines de tournesol, fort appréciées  par de nombreuses espèces, d’arachides et autres mélanges  pour oiseaux d’extérieurs.  Les produits bios sont un plus mais plus onéreux. 

Par contre les boules de graisse vendues en jardinerie sont déconseillées car souvent de mauvaise qualité. Nous vous conseillons donc de les fabriquer vous même en  « tartinant » une pomme de pin avec de la graisse ( blanc de bœuf, saindoux, beurre …) car il est indispensable qu’elle soit consommée en une semaine maximum afin qu’elle ne rancisse pas. Ces suppléments de graisse ne seront toutefois utilisés que si les températures restent négatives durant plusieurs jours. 

Afin de na pas nourrir  uniquement pies et pigeons, il sera  préférable de répartir plusieurs types de mangeoires dans votre jardin ou sur votre terrasse.

Les graines devront rester à l’abris de la pluie et les mangeoires placées à au moins 1m50 du sol afin de limiter la prédation.

De l’eau propre, sans autres apports, dans un récipient plat tel qu’une soucoupe pour se désaltérer et prendre un petit bain est également indispensable pour les oiseaux  surtout si il gèle.

Nourrir les oiseaux en hiver sera non seulement une belle action pour la biodiversité mais aussi un vrai plaisir pour l’observation de nos petits piafs !

  Monique Hars

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *